Tutto in 30 secondi
[was] appunti e note sul mondo islamico contemporaneo

Muore Mohamed Bouazizi (rivolta in Tunisia, 5)

2011-01-05
By

Questa la notizia, riportata da Peacereporter.

E’ deceduto la notte scorsa in ospedale, per le gravissime ustioni riportate, Mohamed Bouazizi, il giovane disoccupato tunisino che per protesta si era dato fuoco, incendiando la rivolta nella città di Sidi Bouzid.

Il ragazzo, che aveva tentato il suicidio dopo che le autorità gli avevano sequestrato merce venduta abusivamente come ambulante, aveva ricevuto la scorsa settimana la visita in ospedale del presidente tunisino, Zin el-Abidin Ben Ali, che dopo la rivolta di Sidi Bouzid ha disposto un rimpasto di governo e rimosso il governatore della provincia tunisina.

La rivolta scoppiata a Sidi Bouzid dopo il gesto di Mohamed Bouazizi, si è estesa anche nellealtre città del paese africano provocando per quasi due settimane continue manifestazionie scontri con la polizia a causa dell’aumento della disoccupazione in Tunisia.

via Peacereporter.

Su al-Nawaat, che cura un update continuo della situazione,  nei giorni scorsi sono comparsi due appelli (qui e qui) da parte di gruppi di cittadini per la nascita di una “seconda repubblica”.

Vale la pena leggerli per capire che abbiamo di fronte a una ferma richiesta di democrazia e di libertà.

Cito un brano (in francese) che mi sembra particolarmente illuminante:

1) Nous sommes un peuple digne, nous n’acceptons pas d’être insultés, frappés ou mal-traités. Nous demandons l’arrêt immédiat des violences envers le peuple…Nous sommes pacifiques, mais nous n’accepterons pas longtemps d’être la cible des violences de la police et de l’armée que nous payons avec nos impôts. Si le régime voyou persiste dans sa violence et s’il veut la guerre , il l’aura .. et nous serons de plus en plus nombreux, les coups ne nous feront pas peur, même les morts ne nous feront pas plier.

2) Ce pays est le notre, nous demandons le droit de nous rassembler, de manifester et de nous exprimer .. Nous demandons que la télévision nationale soit la voix du peuple et qu’elle soit au service du peuple.

3) Nous sommes un peuple mature et adulte, nous demandons une assemblé nationale représentative, démocratiquement élue .. et qu’elle puisse avoir les moyens de contrôler efficacement le fonctionnement du pouvoir exécutif et d’être la garante de la voix du peuple. Nous demandons que les missions de l’administration tunisienne soient redéfinies, que les priorités de développement soient discutées et définis avec le peuple.

4) Nous sommes un peuple travailleur et une tradition d’honnêteté, nous demandons la refonte totale de la justice tunisienne pour qu’elle soit indépendante, honnête et compétente. Nous demandons que la justice puisse statuer en toute indépendance sur les enrichissements illicites de la famille présidentielle et affiliés, ainsi que l’implication des institutions administratives, économiques et financières tunisiennes dans la corruption générale. Nous demandons que justice soit faite sans zèle et que la fuite des capitaux soit répertoriée et les biens de l’état retrouvés.

5) Notre richesse est notre peuple, nous demandons un gouvernement compétent, intègre et crédible, issue d’une volonté populaire exprimée dans des élections libres et démocratiques….Nous demandons de faire appel aux milliers de compétences tunisiennes en Tunisie et à l’étranger pour prendre en charge les secteurs clés de l’économie , du commerce et des institutions publiques et semi-publiques tunisiennes. Nous demandons un président qui préside, un gouvernement qui gouverne et un peuple souverain qui décide.

6) Nos régions sont le coeur de notre Tunisie, nous demandons la refonte totale des pouvoirs régionaux l’élection de nos gouverneurs dans les régions ainsi qu’un encadrement compétent de cadres dont le contrat devrait être défini avec les représentants du peuple sur la base d’un contrat-programme. Nous demandons que le rôle de gouverneur soit celui d’un vrai chef d’entreprise dont la mission principale est le développement de la région et que son rôle politique soit réduit au maximum.

7) Nous sommes au 21ème siècle, nous demandons que tous les moyens d’expression soit libres, que le code de la presse soit aboli, que toutes les formes de censure soit bannis, que l’activité politique soit libre, que les parutions le soient….que la loi sur les associations soit complètement remaniée…et que les missions du ministère de l’intérieur soient redéfinies intégralement, que la cyberpolice soit reployée à la protection de la société et de ses intérêts, nous demandons que la liberté d’expression soit régie uniquement par une justice tunisienne indépendante.

8) Nous avons un héritage séculaire de l’esprit entrepreneurial, nous demandons que l’environnement des affaires soit sain afin de permettre la création d’entreprises, le développement de nos entreprises et leur rayonnement à l’international, Nous demandons à faire appel à nos compétences en Tunisie et à l’étranger pour définir des plans de développement et d’investissement sectoriels. Nous demandons la transparence, l’égalité des chances et une vraie refonte du secteur financier pour devenir un vrai vecteur d’investissement.

9) Nous sommes devenus un petit pays sans visage et sans voix, nous demandons de doter ce payer d’un visage et d’une voix qu’il mérite…la Tunisie regorge de personnalités charismatiques pouvant détenir les premiers rôles sur le plan national et régional…En dehors du premier rôle de président de la république, Nous demandons à remodeler les missions de nos chancelleries à l’étranger, les dédier au développement économique et à l’aide de nos citoyens dans le monde.

10) Nous demandons que soient abolies toutes relations entre administration et partis politiques, que l’administration soit apolitique, très compétente, intègre et de ré-instaurer la culture de “service du pays et du citoyen”.

11) Nous ne voulons plus retomber dans les erreurs du passé, nous demandons une nouvelle constitution, définissant des pouvoirs plus équilibrés, inscrivant dans le marbre les droits des citoyens , et interdisant définitivement l’amendement d’un ensemble d’articles fondateurs relatifs à l’exercice du pouvoir exécutif.

 

 

 

 

Tags: , , ,

2 Responses to Muore Mohamed Bouazizi (rivolta in Tunisia, 5)

  1. […] eventi, viste le similitudini con quelli tunisini, potrebbero essere spia di un’escalation nella protesta (sebbene in termini generali […]

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

gennaio: 2011
L M M G V S D
« Dic   Feb »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archivi

 
'